La Sophrologie et le Vril, ou la puissance de l’esprit.

Publié le par Hervé Giacomoni

 

« On soigne l’âme par des formules magiques, et cette magie, ce sont les beaux discours. 
Ils font germer dans les âmes la sagesse et, une fois qu’elle y est développée et établie, 
il est facile de procurer la santé à la tête et au reste du corps. »

Socrate

 


 

 

La médecine moderne traite les pathologies des patients par des molécules souvent synthétiques qui bloquent l’évolution de la maladie, quelle soit bénigne ou alors plus grave.

Ces médicaments sont par définition des soutiens au système immunitaire de l’individu, qui doivent l’aider à la lutte contre ces intrusions. Il s’agirait en réalité que d’une béquille à un système psychique pourtant puissant, mais mal connu et surtout particulièrement mis de coté injustement.

Le système immunitaire est plus ou moins développé selon les individus, on peut observer que les praticiens ; médecins, dentistes, infirmières etc…qui sont en contact permanent avec des maladies contagieuses du type rhumes, angines, bronchites etc… tombent très rarement malades contrairement au commun des mortels ne faisant pas partie du personnel médical et qui sera plus souvent contaminé. Pourtant, il est prouvé que la mise en faiblesse du système immunitaire est souvent du à un état d’anxiété, du type « j’ai embrassé mon enfant qui a le rhume, c’est sur je vais l’attraper… » Et ils l’attraperont. Maintenant, regardons le phénomène d’une personne qui se trouve dans un état amoureux exceptionnel,  cet état qui le fait se transformer en « surhumain », où rien ne peut l’atteindre. J’en ai fait l’expérience à embrasser régulièrement jusqu’à échanger nos fluides pendant plusieurs jours alors qu’elle était sous l’emprise d’un rhume qui a évolué en angine…Je n’ai même pas eu la moindre petite fièvre parce que je me sentais invincible grâce à mon état amoureux, comme beaucoup d’autres personnes qui ont certainement fait cette constatation. L’effet placebo est encore un exemple de la puissance psychique, phénomène régulièrement vérifié par le corps médical, dont certains allopathes reviennent  à la médecine douce homéopathique où souvent la phytothérapie refait son apparition. L’aromathérapie elle aussi stimule le fonctionnement endocrinien, bref nous avons, sans le savoir, une capacité d’auto guérison particulièrement puissante.

On parle aujourd’hui de la régression spontanée d’un cancer qui reste un phénomène rare, dont l’origine reste inexpliquée. Même si ce phénomène est connu de longue date, il n’a jamais fait l’objet de recherches fondamentales sur le ou les éléments qui pourraient mener à une telle guérison… Les scientifiques et autres biologistes n’écartent aucune hypothèse, qu’elle soit biochimique ou psychique. Le système immunitaire serait la clé de cette efficacité redoutable contre les tumeurs (S&V du mois d’avril). Une chose est sure, pour avoir travaillé dans le milieu médical, j’ai souvent observé le comportement de malades touchés par des cancers souvent mortels, que le moral et cette rage de vivre font souvent la différence. Et que sous traitement chimio, ou hormonaux, des états de cancers régressifs étaient observés. Reste cependant à savoir si le traitement infligé n’était pas encore une fois une béquille à une capacité psychique d’auto guérison. Un médecin me confiait une autre réalité, celle que notre système immunitaire peut souvent être contrarié par des substances chimiques, telle la cortisone qui bloque le flux électrochimique de notre réseau endocrinien et lymphatique entre autre, qui rend le malade encore plus malade. Car notre corps n’est pas une simple enveloppe trop souvent inconsidérée malheureusement. Le cerveau commande notre corps, c’est bien connu, enfin en ce qui concerne nos principaux sens. Mais ce qui est souvent occulté, c’est cette capacité qui existe en nous à contrôler, ce qui semble aujourd’hui dépassé et inutile, l’ensemble de nos fonctions vitales par le simple exercice quotidien visant à reprendre possession de notre corps trop longtemps mis à mal, parce que l’industrie pharmaceutique s’est empressé d’écarter d’autres solutions souvent naturelles. Nous sommes donc à la naissance mis sous perfusion permanente et assistés sans vouloir faire l’effort de comprendre et de donner un peu de temps à l’écoute et à la compréhension de ce pouvoir qui est en nous et bien présent. Pouvoir qui par le passé était distillé par des Chamans, Druides, et autres guérisseurs magnétiseurs. Ces médecines parallèles refont leur apparition depuis peu, face à l’incapacité de la médecine moderne à solutionner le mal de certains patients, même si d’énormes progrès ont été faits et que 90% des pathologies sont traitées, mais certains praticiens n’hésitent pas à faire appel aux sophrologues qui eux trouvent souvent une résolution favorable et douce à la remise en fonction d’un principe fondamental ancestral qui lie le psychisme au physique, c’est aussi un bon palliatif à l’accompagnement de certaines pathologies .

L’esprit a tous les pouvoirs sur le corps, à bien des égards le sophrologue est considéré comme un vecteur capable de mener le patient sur le chemin de la guérison, mais c’est ce dernier qui développera la capacité de le faire, il lui faudra supplanter une suggestion pernicieuse devenue un acte par une suggestion positive…pour ensuite accéder à la guérison.

Un exemple étonnant vécu par un sophrologue, François Gay, qui est assez édifiant :

Jean, employé dans une petite gare est chargé de la vérification des wagons d’un train de marchandises en instance de départ. Le convoi comporte un wagon frigorifique dont, par hasard la porte est restée ouverte. Jean se hisse dans le wagon, vérifie le bon fonctionnement de la porte puis de la serrure : tout semble marcher quand soudain la serrure se bloque. Il ne peut pas rouvrir : Il s’acharne en vain, tous ses efforts restent inutiles, il est prisonnier dans le noir. Il frappe la cloison à grands coups de pieds et de poings pour alerter ses camarades. Personne ne l’entend. Soudain le wagon s’ébranle. Si le convoi roule, le système frigorifique a été mis en route. Il imagine la suite…Il se sent refroidir.

Il panique et note dans le noir succinctement ses impressions sur son carnet de contrôle. A la gare destinatrice lorsque les cheminots ouvrent le wagon pour opérer le chargement, ils vont trouver Jean recroquevillé dans un coin…mort. Avec le carnet annoté à coté de lui qui retrace son agonie en quelques notes brèves. L’enquête établira que le système frigorifique n’a jamais été mis en route.

Jean est mort par imagination !!!

Accélération de la cicatrisation, ré équilibrage énergétique, disparition des douleurs psychosomatiques, nous quittons souvent le monde moderne rationnel pour essayer de comprendre le mécanisme complexe de ces magnétiseurs guérisseurs. N’oublions pas que nous sommes les enfants du cosmos et des étoiles. Et ce qui dort en nous depuis si longtemps doit  « se réveiller ».

La lumière au fond des ténèbres

Comme nous avons tous un lien avec le cosmos, et sans vouloir vous emmener au fin fond de l’univers, nous trouvons sur le plan humain une correspondance pourtant évidente dans chaque être, celle de la relation de notre mère Terre qui est soumise à des cycles constants, en passant par la détérioration de la surface sous l’effet du soleil, des tempêtes, de la pluie, du gel, bref de l’érosion continuelle et ceci jusqu’à la régénération par les forces internes. Ainsi se créé le granit, base de l’écorce terrestre, écrivait Robert Charroux…on le sait depuis peu de temps.

Il est vrai que c’est toujours dans l’ombre, à l’abri de la lumière et des forces destructrices de l’extérieur que se constitue l’essence de la vie, qu’elle soit végétale, minérale ou animale, mais le cycle de la vie compense ces bouleversements, mais toujours de l’intérieur vers l’extérieur comme un rayonnement.

Il en va de même pour la vie humaine, qui se manifeste à l’origine dans les entrailles de la mère, et l’enfant voit le jour en sortant de la caverne, pour ensuite grandir puis évoluer tout en ayant ce prodigieux pouvoir de se régénérer, malheureusement temporaire. Mais le fonctionnement identique est bien là. Nous puisons une énergie sans limite à l’intérieur de nous mais aussi venant de l’extérieur. Cette force aurait pour nom le « Vril », qui donnerait tous les pouvoirs de guérisons ou au contraire de destruction. L’approche scientifique parle d’un isolement des particules de Proton A1 contenues dans le plomb, vous noterez ici une similitude avec un certain pouvoir qui déclencha ce fantasme populaire de changer le plomb en or, l’alchimie se trouva dès lors combinée au psychisme, puisque, soumises  aux radiations du « combiné » obtenu sur le plan physiologique de l’homme, activeraient tous les korlos pour installer le « moi » en son centre de gravité physique. Le Vril serait alors le pouvoir psychique universel ultime, disponible dans l’univers et par définition présent en chacun de nous à des degrés et formes différentes. On trouve à l’époque des Pharaons des informations quant à l’utilisation du Vril par l’intermédiaire des Pyramides où l’architecture particulière favoriserait l’émission puis la concentration d’ondes de type telluriennes qui engendreraient des ondes sonores spécifiques (ultra-sons) atteignant un degré appelé grand silence. Cette énergie servait à maintenir intacte la dépouille de ces Rois dans la chambre mortuaire, et il est prouvé que le rayonnement magnétique à cet endroit est particulièrement élevé. Le Vril est issue du centre de la Terre et sont des dérivés des protons A1 émis par le noyau du globe. Ce qui est beaucoup plus troublant c’est le fait que saturne, très lié symboliquement au plomb (saturnisme) nous enverrait tous les quatorze ans une vague massive des protons A1 par l’intermédiaire de ses anneaux, un peu à la façon de régénérer notre noyau comme un accumulateur. Puis la Terre ré émettrait ces ondes dans l’univers selon les Russes, formant alors un réseau cosmique énergétique où chaque planète creuse (ou vivante) serait reliée aux autres. L’Homme puiserait alors le même type d’énergie pour accomplir des miracles  …personnellement, le véritable miracle c’est de faire repousser un membre… le fait de rendre la vue à un non voyant, ou faire remarcher un paraplégique relève plus de la puissance psychique dans certains cas. Mais alors, le plus grand Sophrologue magnétiseur de tous les temps…ne serait-ce pas Jésus ????? Détenteur de cette incroyable puissance qu’il essaya de transmettre à son peuple pour qu’il puisse s’épanouir et s’élever spirituellement….mais les forces de l’ombre en auraient décidé autrement manifestement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article