Exoplanète

Publié le par Hervé Giacomoni

 

Depuis la nuit des temps, l'homme a toujours voulu savoir s'il était seul dans l'univers. Et cela ne date pas d'aujourd'hui. Mais l'univers, ou plutôt son univers quel est-il ? En réalité tout est fonction de sa prise de conscience globale: Nos ancêtres arpentaient leur territoire de chasse dans l'espoir de tomber sur des hommes semblables, leurs congénères. Ils traversèrent des plaines, des forêts, des montagnes, dans l'espoir de trouver un visage semblable et partager leurs coutumes. Plus tard, les pêcheurs et autres navigateurs évitaient de perdre de vue la terre ferme afin d'éviter de se retrouver seul dans l'océan apparemment infini, puis vinrent les navigateurs qui étaient capable de s'éloigner à une distance de plusieurs miles des côtes en sachant lire le ciel étoilé. Nous avons tous en mémoire cette vision d'une silhouette contemplant l'horizon lointain de la mer, avec cette conviction qu'il y avait une terre de l'autre côté, habitée par des hommes. Les vikings sont certainement les vrais découvreurs de l'Amérique, excellents navigateurs qui savaient utiliser les courants marins, l'un d'eux s'est certainement aperçu qu'il y avait une anomalie lorsqu'il découvrit un arbre étrange qui flottait, porté par un courant remontant. Cette variété d'arbre n'existant pas sur notre continent...Alors d'où venait-il ? Cristophe Colomb fit la même observation, une parmi tant d'autres.

 

 

 

Ptolémée, Galilée, pour ne citer qu'eux, ces astronomes et astrologues mettaient en application la science astronomique où chacun, vivant dans un siècle différent y allait de son observation pour édifier la voûte céleste. Dommage que tant de connaissance n'était mise qu'à la seule disposition des "instruits" et du pouvoir. Et ce n'est que bien plus tard que le peuple pouvait en prendre connaissance grace à sa vulgarisation.

 

 

 

L'homme a toujours voulu savoir...et il apprend des choses qu'il sait déjà, comme attiré par un aimant. " Il se rappelle".

 

 

 

La Terre étant conquise, en surface, et certainement pas totalement pour ce qui reste encore à découvrir, l'homme cherche encore plus loin l'existance d'une vie extra-terrestre. Arécibo, l'un des premiers radios téléscope, scrute l'univers dans l'espoir de recevoir une onde dont l'origine serait intelligente. On se souvient des films noirs et blancs de Mélies, lorsqu'un astronome scrutait la Lune et que des étranges habitants s'y promenaient. Toujours dans l'espoir de découvrir la vie....Ayant atteint un niveau d'évolution suffisant pour entamer une communication, les Suisses découvrent une planète semblable à la nôtre, qui pourrait être capable d'y accueillir la vie LA . Cependant, la vérité peut avoir une autre destination. Cette découverte date d'il y a plusieurs semaines, voire mois. L'information a été, comme c'est souvent le cas, conservée secrète. Pourtant cela aurait une raison icnomprise lorsque l'on sait que Mars aurait pu et peut-être encore, disposerait d'éléments organiques du fait de la présence d'eau et que Mars aurait pu être habité par des êtres évolués si l'on en croit des témoignages exceptionnels visibles sur l'excellent site d'Artivision de Fred Idylle. On parle là... d'éxode, et même si les médias, et autres scientifiques nous rassurent sur le réchauffement climatique, informations filtrées par on ne sait quelle organisation, la Terre qui comprend sa faune, sa flore, ses habitants, risque fort d'ici les trente à cinquante prochaines années d'être difficilement viable. Le minimalisme est de rigueur dans la bouche de tout spécialiste climatique...soit!!! Un peu comme le nuage de Tchernobyl qui s'arrêta à nos frontières, et qu'aujourd'hui il y a une explosion des cancers de la thyroïde (statistiques récemment rendues publiques uniquement dans la presse médicale spécialisée), tout cela dans le but de ne pas affoler la population mondiale. Pourtant un programme ultra secret vient d'être voté aux EU, un programme qui aurait pour nom "Noah's Ark", l'Arche de Noé pour un budget de plusieurs centaines de milliards de dollars dont d'autres nations seraient parties prenantes. Comme la Terre est vouée à une destruction programmée, comme chacun le sait provoquée par l'homme, le but est de déplacer une partie de la civilisation sur une planète habitable...et recommencer son développement...pour repolluer la nouvelle planète dans les millénaires à venir. Programme qui devrait voir le jour d'ici cinquante à soixante-dix ans. Distance de GI581, l'exo planète distante de 20 années lumières, soit un voyage de plus de 20 ans mais à la vitesse de la lumière, technologie que nous n'aurions pas officiellement aujourd'hui. La science-fiction rattrape encore une fois la réalité.

 

 

 

Extrait du livre "PHASE, retour de l'infini".

 

 

 

"Pendant douze ans, notre peuple se divisa pour construire chacun de son côté l’armée qui ralentira l’invasion, puis de l’autre la réalisation d’un vaisseau nommé cerf-volant, constitué de plusieurs dizaines de plates-formes reliées entre elle par des filins de titane carbonite pour former un fantastique vaisseau d’une envergure de 1200 kilomètres. Ses grandes voiles stellaires se déploieront pour multiplier la surface par cinq. Poussé par les vents solaires et les particules cosmiques, ce formidable vaisseau accélérera progressivement pendant deux ans pour frôler la vitesse de la lumière. La destination était cette planète qui était a priori habitable selon les informations de l’amulette. Le voyage durera près de cent ans. Tout était conçu pour vivre dans ces conditions et pendant tout le trajet, même plus loin s’il le fallait. Ce vaisseau était équipé de plusieurs « chambres agricoles » qui permettaient de nourrir les passagers et de les alimenter en oxygène."

Publié dans phase

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article