We get up / Levez vous

Publié le par Hervé Giacomoni

Châlet Lauzet (1280x853)

Nous priver de notre liberté est quelque chose qui ne ressemble pas à notre civilisation, qui est antinomique. Même si l’être humain s’adapte à toutes les situations ou presque, il y en a certaines qui engendrent une sorte de mutilation psychique régressive. Pourtant notre soif d’aventures est bien inscrite dans nos gènes… Nous sommes des conquérants, des découvreurs.

Aujourd’hui, force est de constater que nos vies, pour nous occidentaux, est bien moins trépidante que nos ancêtres d’il y a 2000 à 5000 ans. Ce n’est pas possible me direz vous ?

Notre société est aujourd’hui bien installée dans un confort tiède, sans saveurs, où nous vivons les aventures par procuration, à travers les films, les romans, la télé et les histoires incroyables distillées par une minorité de gens courageux qui refusent de mettre de coté leurs rêves et envies. Car moi, vous, nous sommes enclavés dans une logique implacable qui nous empêche de vivre notre vraie vie en accord avec nous même et l’univers. Tenus par les obligations du modernisme, à savoir les crédits que nous contractons, notre job, notre famille, nous ne faisons que repousser l’échéance qui ne restera qu’un rêve et un projet inachevé…car nous avons peur. Oui vous avez peur.

Hier les religions se sont employées à nous réduire en esclavage, aujourd’hui la technologie et la finance ont pris le pas pour renforcer l’emprise des dogmes. Notre liberté n’est plus, nous alimentons un monstre mondial connu sous le nom du Nouvel Ordre Mondial, où tous les pays occidentaux et leurs amis appliquent les mêmes solutions, les mêmes obligations, et les mêmes répressions afin d'harmoniser une logique implaccable.

Nous, êtres humains de la Terre, sommes la seule race qui évolue, et pas dans le bon sens malheureusement. Notre code génétique le prouve, mais en cherchant plus loin un programme existe à la base de notre crâne qui à pour nom le sphénoïde (article ovni 5/5) un petit os qui a apparemment d’autres fonctions nous concernant. Et le fait de vivre ses aventures par procuration empêche, voire ralenti notre évolution. Car de nos jours, et ce depuis plus de 2000 ans, notre mode de pensée n’a pas évolué d’un iota. Pire encore, avec les nouvelles technologies et principalement les jeux vidéo et autres applications  ludiques, nous régressons. Nous ne prenons même plus la peine de lire un livre en entier, ou encore un article dans sa totalité. Nous nous cantonnons à accepter un résumé de l’actualité ou de l’histoire. Tout comme notre vie quotidienne, nous vivons en résumé, en pointillés… Nous votons pour des gens qui ne font que répéter inlassablement la même chose, et qui nous maintiennent dans le même environnement si tiède, si insipide, si fade. Nous devenons des sous hommes, handicapés…alors que justement nos handicapés eux, sont bien plus courageux que nous, ils gravissent des sommets, descendent des pistes en fauteuil ski, traversent les océans. Parce qu’ils ont découvert que privés de leur liberté d’actions, leur cerveau et leur conscience se réveillent. Ils refusent d’être des sous hommes, et le mental prend le dessus ainsi que le courage de mettre en œuvre tout ce qu’ils n’avaient jamais osé faire. Nous sommes des conquérants, des découvreurs, nous seuls sommes maîtres de notre devenir, de notre planète, de notre évolution. L’histoire doit continuer à nous élever pour devenir meilleur, avec plus d’amour et de compassion. Chaque expérience est enrichissante, chaque défi à relever procure un bien être extraordinaire, un refus de l’abnégation, de la soumission pour un système qui ne fait qu’inverser et bloquer le processus écrit par cette force extraordinaire que la vie nous a donné. Nous sommes de la poussière d’étoile, de la lumière, constitués de cette alchimie la plus complexe qui soit dans l’univers. Notre cerveau est une incroyable machine reliée au grand tout, au cosmos, de l’infiniment grand à l’infiniment petit. Même si nous n’en prenons pas conscience immédiatement, nous ressentons cette capacité en nous, que nous visualisons dans nos rêves endormis et parfois éveillés, nous sommes connectés. Nous abordons un tournant capital de notre vie, de nos vies et de celles de nos enfants et descendants.

Vivons nos rêves, brisons notre carcan, refusons cette fausse réalité qui ne résonne pas dans nos cœurs, qui n’élève pas nos consciences. Levons nous, nous sommes conçus  pour vivre nos propres rêves et expériences nous même. Le 100éme singe est parmi nous, ne vivons pas par procuration. J’ai moi même brisé les chaînes, faites de même.

Levons nous / We get up    

Hervé Giacomoni

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article