Et demain? La planète X

Publié le par Hervé Giacomoni

NIBIRU réalité ou illusion?


Les peurs et fantasmes de notre civilisation nous ont souvent écarté de la vérité, par faute de communication et dans la plupart des cas par cette volonté d’exister dans un microcosme où le centre de l’univers se situe exactement en lieu et place de notre planète. Là où tout a commencé…Les légendes, les mythes, les demi Dieux, etc…tout un savoir extraordinaire engloutit, selon certaines sources, dans les profondeurs de l’oubli. Qu’en est il exactement de ce passé mystérieux qui ne cesse d’hanter les rares individus cherchant a trouver une explication rationnelle à des évènements passés qui ressurgiront dans un futur proche ? Aujourd’hui, la science avance et les scientifiques osent de plus en plus franchir le sacro-saint de l’infranchissable, celui qui écarte toute hypothèse futile, toute raison qui nous dépasse…les portes s’ouvrent. Même si notre pensée, et l’intelligence qui la stimule, nous fait franchir des distances sans limites, nous sommes irrémédiablement coincés physiquement parlant et tributaire de l’avancée technologique qui régit notre devenir. Techniquement parlant, les solutions existent, ce n’est que le coté financier de la chose, ainsi que l’union des différentes puissances de notre planète, qui ralenti tout espoir de conquête rapide. On comprend mieux aujourd’hui ce que voulaient nous dire nos ancêtres, et surtout laisser pour les générations à venir un héritage ancestral et millénaire qui nous servirait pour notre devenir. Le progrès ne fait qu’accentuer le fossé qui nous sépare de nos lointains ancêtres, pourtant la réalité est bien présente. On sait aujourd’hui que l’homme est de la poussière d’étoile, nous sommes faits de la même matière que ces objets célestes et lumineux qui éclairent nos nuits, notre corps est composé d’atomes, de carbone, azote, oxygène. Nous faisons partie intégrante de l’univers et nous en sommes les acteurs. Que disent à ce sujet les Aborigènes de l’Australie, depuis la nuit des temps ils savent que l’homme vient des étoiles…C’est aussi le cas des indiens d’Amérique, des Incas, des Egyptiens etc. Et tout ça sans aucun support technique avancé outre les observations faites et peut être le fil d’Ariane encore relié à cette prise de conscience cosmique. Le lien est consciemment rompu pour la grande majorité de notre espèce, surtout dans le monde occidental moderne. Mais il subsiste l’élément de matrice au fond de chaque être humain, un savoir enfoui qui ne cherche qu’à  renaître.Alors le big-bang fait partie intégrante de notre existence à tous. Cet instant où tout a commencé, ce point minuscule où régnait une température  de 10 milliards de degrés. Nous faisons partie intégrante de cet incroyable bouleversement qui engendra ce que nous connaissons aujourd’hui,  après 13,7 milliards, ce qui est loin et proche à la fois.

Ce qui risque de nous ramener à cette réalité, c’est la date du 21 décembre 2012. Sujet déjà évoqué dans l’article d’une « nouvelle ère ». On sait pour la plupart des initiés, qu’à cette date se produira l’alignement des planètes selon une géométrie particulière. Les planètes de notre système solaire formeront une croix dite du « cosmos » ou de Jésus Christ. Cette croix est souvent interprétée comme étant le vaisseau du cosmos. Qui dit vaisseau dit transport indéniablement. Or, de par cet alignement des planètes, il risque de se produire un phénomène d’attraction bien particulier. Comme chacun le sait, la lune influence notre planète, notamment pour la gestion des marées. Cette captation attractive est augmentée par l’effet d’alignement des planètes entre le soleil, mercure, vénus, et la lune, ce qui influe sur le comportement de certains phénomènes marémoteurs, tectonique des plaques et modifications de notre noyau terrestre. Donc, si l’on ajoute d’autres planètes, imaginons les effets…sans entrer dans un scénario catastrophe dans l’immédiat, c’est plus tard que ça se complique. Nous savons que le champ magnétique de notre planète fluctue, et qu’il va en se détériorant dixit le principe de la résonance de Schumann, et en découlerait l’hypothèse de l’inversion des pôles et peut être celle de la rotation de notre planète. Mais alors qu’en serait notre devenir ?

Depuis des années nous sommes intrigués par d’étranges apparitions, OVNI, résurgences d’anciens textes, crop circles etc. Concernant ce dernier point, voici un élément de taille qui confirme que les crop circles seraient de nature inconnue et surtout scientifiquement démontrable par René Royer. Nous avançons et surtout ce genre d’information annihilerait toute railleries de l’ensemble des détracteurs… comme je dis souvent, « il ne faut jamais lâcher une piste quand elle n’entre pas dans une logique à part entière », c’est juste une question de point de vue et de prise de conscience. Ce phénomène d’inversion des pôles a laissé des traces par le passé, précisément sur des fossiles marins. Et le phénomène se produirait tous les 25.000 ans environ. On parle étrangement, dans des anciens textes, d’une planète extra orbitale qui nous rendrait visite tous les 100.000 ans. Elle se nommerait « Nibiru ». Une rumeur circulerait dans le milieu astronomique scientifique, de la détection d’une planète de belle envergure qui serait en route vers notre soleil. Aucune précision à ce sujet, sauf peut être un encart dans un hebdomadaire astronomique…pas d’éléments supplémentaires pour le moment « black out » total à l’évocation de cette intrusion. Nibiru serait une planète habitée selon la légende, habitée par nos ancêtres lointains et cousins qui nous rendraient visite à chaque cycle cosmique du renouvellement, soit 100.000 ans. Si l’on en croit cette légende, la planète Nibiru devrait passer à proximité de la Terre à la même date de l’alignement des planètes de notre système solaire, ce qui accentuerait le phénomène cataclysmique de part sa proximité.

 

Nibiru vaisseau sauveur ou destructeur ? Depuis plusieurs siècles, nous notons la visite régulière d’engins non identifiés, soucoupes volantes et autres survoleraient notre planète. S’agirait il de sentinelles, ou peut être nos fameux cousins ayant fixé domicile, cachés dans les méandres sous terrains, attendant le retour de la planète berceau… berceau de la vie dans cette partie du cosmos cela s’entend.

Comment se préparer à une telle éventuelle rencontre, sachant que notre civilisation traverse actuellement une période de reconsidération existentielle qui aboutirait sur une crise mondiale grave et sans précédents. Je parle bien entendu des évènements liés au système financier global, aux récentes actions de déstabilisations, de ce sentiment de fin des mondes, et d’une ère de renouvellement vivement attendue. Il est vrai que chaque période difficile traversée par notre civilisation, n’a jamais donnée une réelle réponse en rapport avec les cataclysmes vécus, naturels ou provoqués. J’entends par réponse l’assistance de l’au-delà, comprenez bien-sur ces instances supérieures qui nous observent en attendant la prise de conscience global humaine face à son destin, qui avance bon an mal an à coups de conflits actifs ou passifs tout en maintenant un fragile équilibre. Ce qui prouve que notre système ne fonctionne plus, puisqu’il est basé sur la peur et l’ignorance face à l’inconnu. Ce n’est seulement que lorsqu’il n’existe plus d’ordre mondial et surtout après le chaos que les civilisations se sont toujours recentrées vers la mère nature et ses origines…la fracture est souvent une nécessité pour faire entendre raison aux hommes qui se prennent trop souvent pour Dieu.

A suivre...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article