Observations et confusions

Publié le par Hervé Giacomoni

A force de trop vouloir y croire, l'homme se créé des mondes et valide ses propres illusions. hg

 

Les chimères d'un monde meilleur

 

Notre monde est en pleine mutation, il change selon des cycles qui sont souvent liés à notre environnement et à notre mode de vie. Notre société devient de plus en plus exigeante et individualiste, elle nous impose un modèle existentiel qui ne correspond plus à notre mode de fonctionnement. Il suffit de voir ce qui se passe dans le monde, tout est négatif, c'est la révolte, et nos médias en rajoutent.

Quand la société va mal elle s'exprime de deux façons, la révolte ou la résignation. Dans le deuxième cas on peut observer une recrudescence de joueurs (loto, tiercé, etc...), surendettement, changements psychiques, mais aussi un phénomène de rapprochement vers les instances supérieures galactiques dans le but de s'échapper psychologiquement parlant de ses obligations, une sorte de soupape de sécurité. Les médias, qui sont contrôlés par les gouvernements et oligarques, renforcent cette situation anxiogène, qui abouti généralement à une explosion de psychoses, voire de schizophrénies. S'il doit y avoir une fin du monde, elle sera certainement provoquée par les délires de l'humanité, et de ceux qui nous gouvernent.

Mais nous savons tous que nous ne pouvons pas nous échapper de ce monde, nous sommes tous embarqués sur le même vaisseau, à moins de s'isoler sur une île déserte. Alors l'homme se créé ses propres mondes et l'imaginent paradisiaque, et comme il est confronté à la dure réalité il essaie de trouver des liens matériels.

 

rosen1_strip2.jpg

 

Alors l'amalgame est souvent d'actualité, il suffit de voir ce document ci-dessus (il s'agit tout simplement du passage d'un satellite). Le net apporte de bonnes choses mais aussi des mauvaises et il est difficile de s'y retrouver et il alimente souvent ces illusions. A force de vivre dans cet univers nous perdons les liens avec les principes fondamentaux. Comme je dis souvent à mes patients, "sachez prendre du recul, sachez vous couper de ce monde quelques jours, apprenez à dire non, avancez selon vos propres convictions, écoutez votre intuition." Et c'est vrai que partir 2 ou 3 jours sans télé, ni radio, ou infos, nous retrouvons une certaine lucidité. 

Les choses simples sont souvent vraies...

 

On a demandé au Dalai Lama :
"Qu'est ce qui vous surprend le plus dans l'humanité ? "
Il a répondu :


"Les hommes...

parce qu'ils perdent la santé pour accumuler de l'argent,
ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé...
et  penser anxieusement au futur,
ils oublient le présent de telle sorte
qu'ils finissent par ne vivre ni le présent ni le futur...
ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir
et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu."


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article